Il n’est pas question ici de se nourrir et de respirer, mais de se sentir vraiment vivant. Beaucoup de gens découvrent le vrai sens de vivre seulement à travers une tragédie, parce qu’ils traversent une situation de vie ou de mort et choisissent de vivre.

À mon avis, il n’est pas nécessaire d’avoir ces expériences pour faire un choix. Quel est ce choix? Ce choix consiste simplement à s’engager envers soi-même et envers sa propre vie.

Maintenant, qu’est-ce que cela signifie de s’engager envers soi-même et envers sa vie ?

Les tendances spirituelles nous ont laissé des vices, affirmant que l’on peut vivre comme on veut en répétant simplement des affirmations positives, des visualisations, mais en réalité elles oublient la chose la plus importante : que la vie est action. Que faites-vous de différent pour que votre vie change à son tour?

Nous avons l’habitude de croire, de penser, d’imaginer, d’espérer que la réalité se concrétise uniquement à partir de ce que nous avons dans notre esprit. Quand les choses ne se passent pas comme nous les imaginons, nous avons tendance à être dans la négation, la frustration, à nous dissocier et à chercher des prétextes, puis nous retournons à l’endroit où rien ne se passe, et nous survivons simplement.

La grande différence entre ceux qui choisissent de vivre et ceux qui survivent est tout simplement la conscience. Et cela inclut l’action, le mouvement.

Quelques propositions qui méritent réflexion:

Comment pouvez-vous vraiment commencer à vous engager dans votre vie ?
Cessez de prêter attention aux autres et à ce qu’ils pensent ou disent de vous. Rappelez-vous, la personne la plus importante, c’est soi-même. L’opinion des autres vient de leurs propres peurs, de leurs propres limitations, de leurs propres points de vue et de leurs propres déformations. N’écoutez pas la critique qui vous affaiblit, écoutez davantage votre intuition et vos connaissances intérieures. Ecoutez votre puissance.

2. Choisissez ce que vous allez faire chaque jour comme si c’était votre dernière chance. Chaque matin, vérifiez vos projets et choisissez comme si aujourd’hui était le dernier jour de votre vie ce que vous feriez ou en quoi vous seriez différent, ce que vous laisseriez derrière vous, ce qui perdrait de son importance, avec qui seriez-vous, à qui parleriez-vous, comment contribueriez-vous davantage au monde ? Une fois que vous connaissez la réponse, posez la question suivante : comment pouvez-vous ajouter plus de cela à votre vie ?

3. Oubliez le temps et l’argent comme prétextes pour ne pas agir. On dit que le chemin vers l’enfer est pavé de bonnes intentions. Oser s’ engager dans sa vie et pour soi même, c’est expérimenter toutes sortes de situations afin d’obtenir ce que l’on veut réellement. Commencez à demander ce que vous pouvez changer ou choisir pour réaliser ce que vous voulez, et ne désespérez pas, il y a toujours un moment parfait pour tout.

4. Consacrez du temps à la personne la plus importante de votre vie : VOUS. Lorsque vous êtes prêt à choisir de vous engager envers vous-même, vous pouvez utiliser un outil fabuleux pour renforcer cet engagement, vous montrer à quel point vous êtes important dans votre vie. Vous souvenez-vous de quelque chose que vous aimiez faire quand vous étiez enfant et qui vous rendait totalement heureux ? Si cela est possible aujourd’hui, refaites-le encore une fois. Y-a-t-il quelque chose qui vous donne le sentiment d’être en vie quand vous le faites ? Commencez à y consacrer une heure par jour, et si vous êtes très courageux, consacrez une journée par semaine (ou un mois) à faire ce qui vous remplit de joie et vous fait sentir vivant.

Que choisissez-vous? Continuer à survivre jusqu’à ce que vous ayez une bonne crise, ou peut-être jusqu’à la fin de votre vie, ou alors, êtes-vous prêt à passer à l’action en mettant en pratique ces outils ?